20h, salle Maxi, 55 min

Fuse
Fruit de trois années de recherche, le collectif fuse* présente Dökk ("ténèbres” en islandais), une performance chorégraphique réconciliant hommes et machines, confondant réel et fantasmagorie.
Dans un univers de particules en mouvement, Elena Annovi, danseuse et cordiste d’exception, redonne au mot “performance” son sens originel. Voyageant à travers 10 tableaux composés de manière aléatoire (grâce à un dispositif numérique analysant sons, mouvements, rythme cardiaque, émotions…) la danseuse lévite dans un espace in(dé)fini. Des paysages irréels sont projetés en temps réel sur un écran en fond de scène et sur un écran holographique au premier plan, augmentant ainsi l’effet de profondeur et simulant l’absence de pesanteur.

Après Ljòs (“lumière”) programmé en 2016 au festival Scopitone, le collectif fuse*, poursuit son travail au croisement de l'art et de la science. Leurs performances et installations sont présentées à travers le monde et explorent les interactions entre technologies, identité, espace et perception.



fuse 2fuse 3

Production: fuse*
Direction and Executive Production Mattia Carretti, Luca Camellini
Concept: Mattia Carretti
Performer, Choreographer: Elena Annovi
Software Supervision: Luca Camellini
Software: Paolo Bonacini, Matteo Mestucci, Samuel Pietri
Sound Design: Riccardo Bazzoni
Hardware Engineering: Matteo Mestucci
Production Manager: Filippo Aldovini
Support for Concept Development: Giulia Caselli
Scientific Consultant: Margherita Carretti
Collaborators: Mark van de Korput, Clizia Welker, Enrico Viola
Light Design: Marcello Marchi
Awards: German Design Award 2019 - Special Mention, Digital Design Awards 2017 - Sound Design
Dökk is developed using openFrameworks and powered by NOITOM’s MOCAP Perception Neuron.
We acknowledge the help of the Virgo Consortium for making the EAGLE simulation data available.
In collaboration with La Corte Ospitale – Progetto residenziale 2016